Parois par Christine Bry

Christine Bry

A quelques mois de l’ouverture de la réplique de la grotte Chauvet, la galerie Art’course propose pour patienter une exposition de l’artiste peintre Christine Bry qui s’intitule « Parois ». Ces huiles sur toiles nous plongent dans l’histoire de l’art rupestre. Dans une esthétique qui rappelle les parois des grottes étroites et dénuées de lumières où l’on a retrouvé des peintures datant de 10 à 30 milles ans, Christine Bry nous offre la possibilité d’examiner les caractéristiques de l’art pariétal. Des lignes rouges nous indiquent que cet art est lié à la sonorité des lieux qu’il occupe. En effet, pour se repérer, se déplacer et pour pouvoir retrouver leurs dessins, les hommes et/ou femmes préhistoriques utilisaient le son de leur voix et déposaient une marque rouge pour souligner l’importance sonore de l’emplacement. Ainsi pour la compréhension de l’art rupestre, il est indispensable de savoir que l’association du son et de l’image est primordiale. Il s’agit de dessins représentant des animaux en train de chasser ou de migrer, figurés de manière très schématique. Mais il ne s’agit pas uniquement de cela. La voix a une signification rituelle, elle est une invitation à la médiation entre les êtres humains et les esprits de la nature. Les contrastes dialoguent, les ombres chevauchant les figures par un jeu de lumière rappellent le mouvement, la force et le cycle de cette ère comme une quête de l’au-delà.

Le vernissage  était animé d’ une performance intitulée  « Pas Reine… »de Geneviève Charras – Danseuse, performeuse, charivarieuse, ballet-yeuse, cancaneuse…

Share Button